• Nombre de Visiteurs :
  • compteur blog

Galérie Photo

Nos Videos

Audio

Nos Spots

Un atelier d’appropriation et de partage d’informations du Projet BoCEJ a eu lieu ce mercredi 24 octobre dans un réceptif de la place. Organisé par le secrétaire exécutif du BoCEJ, cette rencontre a regroupé plusieurs journalistes

Publier: 

La cérémonie d’ouverture a été marquée par deux interventions : l’intervention de bienvenue du gestionnaire du Projet BoCEJ,Thierno Iliassa Baldé et celle du ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Mouctar Diallo.

Pour le premier intervenant, Thierno Iliassa Baldé s’est réjoui de la tenue du présent et de la mobilisation des participants. En rappelant le contexte de la présente rencontre, Thierno Iliassa Baldé dira que BoCEJ, booster les compétences pour l’employabilité des jeunes est une initiative du gouvernement qui s’inscrit dans le cadre d’apporter une réponse concrète à la problématique du chômage. Notamment au niveau de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle. Le Gestionnaire de ce projet prend l’engagement d’organiser si souvent, ce genre de rencontres en vue d’une meilleure appropriation des activités de BoCEJ.

Pour sa part, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Mouctar Diallo a tout d’abord salué la présence massive des journalistes –une quarantaine et des représentants d’associations de jeunes au présent atelier signe éloquent de leur intérêt aux activités du BoCEJ.

Selon lui, ce projet vient à point nommé étant donné le taux élevé de chômage au niveau de l’enseignement supérieur dont la tendance est 60% et au niveau de l’enseignement professionnel avec un taux de chômage estimé à 40%. Le ministre Mouctar Diallo évoque l’inadéquation des programmes d’enseignement supérieur et professionnel avec la réalité du marché d’emploi. Et d’ajouter que le manque d’occupation des jeunes est une menace de la stabilité d’où la place de BoCEJ grace à l’appui de la Banque Mondiale.

Le ministre de la Jeunesse appelle au regard critique et des propositions des journalistes en vue de l’atteinte des objectifs du Projet BoCEJ. Mouctar Diallo a indiqué le ministère de la Jeunesse et le projet BoCEJ travaillent actuellement sur la pérennité dudit projet.

Les travaux se sont poursuivis la présentation du projet BoCEJ et l’accord de financement ; l’exposé sur la stratégie globale de communication 2016- 2020 ; le plan sauvegarde environnentale et la présentation des actions réalisées par le Projet BoCEJ.

A travers cette rencontre, convaincu de l’enjeu de l’information, le secrétariat exécutif de BoCEJ voudrait marquer sa proximité avec les médias. Cette rencontre vise donc à informer les journalistes sur les objectifs, les mécanismes de fonctionnement ; les défis ; les réalisations et les perspectives du projet. Aussi, par cet atelier, la direction de BoCEJ entend susciter l’intérêt des journalistes sur les questions d’emploi, et les nombreuses opportunités offertes par le Projet.

BoCEJ est structuré en trois composantes. Il s’agit des fonds compétitifs pour les compétences pour l’employabilité ; Education et Emploi et l’appui institutionnel et règlementaire.

Pour rappel, le Projet BoCEJ lancé le 3 juillet 2015 par le chef de l’Etat, court jusqu’en 2020 avec un financement de l’IDA (Groupe de la Banque mondiale) d’une enveloppe de 20 millions de dollars.